Kampot, ville du poivre !

Kampot, ville du poivre !

Kampot est une petite ville au sud du Cambodge située entre les 2 stations balnéaires les plus connues (Sihanoukville et Kep). C’est un endroit paisible qui fait penser à une petite ville cotière francaise (enfin presque).

Nous y avons passé 3 jours et voici ce que nous y avons fait :

1- Manger des galettes de pommes de terre incroyablement bonnes !

Avant toutes choses je tenais à apporter une petite précision sur la nourriture en Asie : Manger local implique un choix très restreint surtout si on veut manger non épicé. Pour simplifier il y a du riz, des noodles de riz avec légumes (oignons, concombres, tomates, carottes) et du poulet.

Pour faire une comparaison avec la France, c’est comme si vous aviez le choix entre des pâtes ou des patates, servie avec de la ratatouille et des aiguillettes de poulets.

Nous mangeons local la plupart du temps, c’est bon, économique et gluten free donc parfait pour nous. En revanche quand nous en avons marre du riz la principale alternative est avec gluten (pâtes, burger, pizza, sandwich, etc…)

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Tout simplement pour que vous compreniez pourquoi nous nous extasions devant une galette de pommes de terre !

Cette galette, parlons en ! Nous avons mangé dans un restaurant suisso- cambodgiens et c’était le plat le moins cher. C’est un plat simple, des patates, des oignons, des lardons et du fromage mais quand c’est bien réalisé, c’est un régal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

2- Des glaces.

Autre superbe découverte culinaire : des glaces. Nous sommes tombés par hasard sur cette boutique de glaces que vous composez comme vous l’aimez.

L’ingrédient de base est une glace au yaourt, que vous saupoudrez de sucreries (kit kat, snickers, mars, pépites de chocolat, etc… de préférence sans gluten) et d’une sauce aux fruits frais (mangue, fraises, fruit de la passion, banane, etc…)

C’est un régal !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La boutique s’appelle Wonderland, elle est tenue par 2 français très sympa.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

3- Bâtiments abandonnés, église et montagnes.

Le 2ème jour nous avons entrepris d’escalader la montagne qui surplombe Kampot (en moto, il y a 30 kms pour y aller ça fait long à pied !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est en haut !

Première découverte en arrivant en haut, une église. C’est la première église que nous voyons en Asie, elle est abandonnée au milieu de nulle part dans un cadre magnifique. D’après nos informations, il s’agit d’un édifice construit par les français au moment de la colonisation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre deuxième découverte est encore plus étrange, et comme toujours nous visitons en touristes mal informé sans savoir sur quoi nous allons tomber.

Il s’agit de la station du Bokor, ça ressemble à un hôtel haut de gamme surplombant la vallée, magnifique et abandonnée depuis bon nombre d’années. Ce lieu bien que très beau met mal à l’aise, il donne l’impression d’une maison hantée que personne ne veut habiter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après investigation, il s’agit d’une station météo construite par les français pendant la colonisation. La montagne du Bokor est également l’un des dernier bastion Khmers rouge au début des années 90.

Plus d’infos ici

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vue depuis l’une des terrasses.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Côté verso !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons aussi croisé une femme Bouddha géante, colorée et perchée en haut de la montagne !

 

4- Visite d’une plantation de poivre.

Le poivre de Kampot est réputé dans le monde entier, nous avons donc visité une plantation bio et équitable. La visite est rapide mais on apprend beaucoup de choses sur le poivre, mais le meilleur reste le bar avec vue panoramique sur le paysage environnant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plantation de poivre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Thé glacé en terrasse. La meilleure partie de la visite ! 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec en fond le poivre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

signature See You Soon Titom

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *